Ronan Gravot explique et explique bien

UN GRAND MERCI A LUI....

 

 

http://www.ronan-tourdumonde.com/Cours/communication_en_mer.php?PHPSESSID=877104ead4f2b15ec6649586c072de50

COMMENT COMMUNIQUER EN MER

 

I. GENERALITES
II. L'IRIDIUM
III. La VHF
IV. La BLU ou HF
V. Skyfile
VI. Sailmail ou équivalent
VII. Les autres systèmes satellite
VIII. Les fichiers météo (Grib)

I. GENERALITES

Pour communiquer en mer, on n'a pas 36 choix, la radio ou les satellites. Selon le budget et les envies, les moyens de communication vont de la simple conversation radio en simplex au surf sur Internet avec envoi de vidéo...
Tout est question de prix de place et de sécurité. Une bonne BLU peut-être suffisante mais c'est plus difficile à installer qu'un Iridium et surtout à utiliser. Mais avec une BLU, on contacte les bateaux sur zone, les copains sur l'océan, à l'autre bout du monde et tout cela gratuitement. Maus avec l'Iridium, on peut contacter quelqu'un à terre, passer un simple coup de fils. Et côté sécurité, avec l'Iridium, on peut appeler les secours, joindre le CROSS, être sûr que l'appel a été reçu et même être informé de la façon dont les secours sont organisés. Côté médical, on peut joindre directement le CHU Purpan à Toulouse spécialisé dans la médecine à distance. On peut même être rapellé si les unités viennent à manquer.

 

Je me suis contenté ici de présenter les systèmes les plus courants sur les bateaux de voyage et notamment celui que j'utilise, l'Iridium. Le dernier chapitre présente rapidement les systèmes que je n'ai pas et n'aurai certainement pas les moyens de m'acheter.

II. L'IRIDIUM

Il s'agit d'un réseau de XX satelittes qui couvre l'ensemble du globe. Pour l'utilisateur, on a soit une centrale de communication, soit plus simplement, un gros téléphone genre portable des années 90. Ce système s'utilise comme un téléphone classique. On a un numéro de téléphone et quand on veut joindre quelqu'un, on fait son numéro et on appel. Par contre, le son est un peu métalique.
Côté coût des communications, attention. Il existe 2 grandes possibilités, le prépaid ou le postpaid. Dans le second cas, le postpaid, on dépose une caution à son opérateur téléphonique (pas loin de 1000 euros d'après mes informations) que l'opérateur encaisse. Ensuite, on est facturé à la minute consommé. Le tarif annoncé est de 1,45 $ la minute.

 

L'autre solution, le prépaid, consiste en l'achat d'unités à durée de validité limitée. En france, on trouve des cartes de 75 minutes valable 1 mois et on passe vite aux 500 minutes valables 12 mois. Les tarifs sont variables de 2 euros la minutes à 1,50 euros selon la carte. On peut ensuite prolonger la validité pour une quarantaine de dollars par mois. Mais très franchement, sauf à appeler tous les jours sa famille, 500 minutes c'est vraiment trop. La première carte que j'avais acheté faisait 500 minutes et je n'en ai consommé que 250, le reste à été perdu. Pour les transats suivantes, j'ai mieux géré mes communications. Pour la dernière, j'avais pris une carte de 75 minutes valables 3 mois pour moins de 200 $ sur un site américain, xsatshop.com. Les prix sont plus compétitifs et avec DHL, j'ai reçu ma carte SIM 3 jours plus tard sans frais de douanes, le site ayant marqué une valeur de 10$ sur le paquet.
Une validité d'1 mois pour une transat peut-être limite, surtout s'il y a un problème. Avec 3 mois de validité, on est plus tranquille.
Pour la dernière transat, en envoyant une nouvelle tous les 2 jours et en prenant 1 fichier météo grib tous les 2 jours, je n'ai consommé que 45 minutes. Il en restait donc 30 pour une urgence.

Outre la possibilité d'appeler, les amis, la famille, les secours, l'Iridium offre 2 autres gros avantages:
-La possibilité via un kit data et le logiciel skyfile d'envoyer et de recevoir des emails: Voir la chap V. Skyfile
-La possibilité pour votre famille, vos amis, votre banquier, ..., de vous envoyer gratuitement des petits messages depuis un site Internet vers l'Iridium. Vous recevez directement ces petits messages (160 caractères maximum). A charge pour les emetteurs de penser à signer chaque message pour être reconnu. A partir du lien http://messaging.iridium.com, l'utilisateur inscrit votre numéro d'Iridium et son message, signe puis envoi. Vous recevez le message même en plein milieu de l'océan.

Seul bémol de ce système, surtout si vous êtes seul en mer, après chaque coup de fils, vous vous sentirez encore plus seul et si vos amis oublient ou ont du retard pour un noël, un anniversaire, cela vous fera bien plus mal que si vous n'étiez pas joignable. A terre, les gens n'imaginent pas combien chaque contact est important et en mer, on ne comprend pas qu'on ai pu nous oublier, nous, seul au milieu de l'océan.

III. La VHF

Moyen le plus simple et le plus répandu, la VHF est utile pour rester en contact, contacter les secours, les ports, écouter les bulletins météo, mais seulement quand on est à portée, c'est à dire jusqu'à 20 à 30 milles de l'émetteur (plus quand on reçoit un message par un émetteur utilisant un relais haut perché et puissant comme avec les CROSS).
La VHF est aussi bien utile pour se retrouver avec des collègues, se fixer rendez vous ou échanger une bonne recette (ce qui est normalement interdit!).

 

IV. La BLU ou HF

La BLU (pour Bande Latérale Unique) est en fait un poste travaillant en Haute Fréquence (HF) ou Moyenne Fréquence. Ces ondes rebondissant sur les couches de l'atmosphère, on peut, selon la puissance de son installation, émettre jusqu'à l'autre bout de la planète et recevoir par la même occasion.
En plus de l'échange en phonie, on peut en connectant la radio à l'entrée micro d'un PC et en utilisant des logiciels types JVCOM32 ou MSCAN, recevoir des fichiers météos et prévisions. Il faut pour cela connaître les fréquences et horaires d'émission.
On peut aussi avec un modem Pactor, utiliser la radio pour envoyer et recevoir des emails via des systèmes types Sailmail comme expliqué au chapitre 6.
Seul inconvénient, le prix et la compléxité de l'installation. Pour une BLU avec accordeur d'antenne, il faut compter de 1300 à 2000 euros auquel il faudra rajouter 1000 euros pour le modem Pactor. Il vous faudra une bonne antenne ou utiliser le pataras mais en l'ayant isoler du mât. L'investissement par rapport à un iridium dépend à mon sens de votre envie de rester en contact avec d'autres bateaux équipés.

 

V. Skyfile

Skyfile aussi appelé Vizada depuis un récent rachat, est un gestionnaire de messagerie.
Vous pouvez retrouver mon mode d'emploi pour débutant pour le logiciel Skyfile (réalisé pour aider un pote pas trop doué en informatique).Guide de skyfile
La société Vizada fournit gratuitement (enfin c'était le cas début 2009) un compte et une adresse email associé à un système satellite. Skyfile se présente comme un logiciel classique de messagerie type Outlook. La seule différence est que pour envoyer ou recevoir des mails, on doit lancer l'échange de données en connectant l'Iridium (ou autre système équivalent) à l'ordinnateur et de laisser la technologie opérer. Le début est très lent et il ne faut pas espérer envoyer ou recevoir des photos ou autres blagues à la mode sur la toile. Il ne faut utiliser ce mail que pour les échanges important type fichier météo, dernières nouvelles. Pour ma part, je ne fournis l'adresse qu'à ma mère, les gens qui veulent me contacter peuvent envoyer un message sur l'Iridium. Ainsi, je limite le risque que certains oublient que je suis au milieu de l'océan et m'envoient les dernières photos de la petite famille. Mais l'utilité principale pour moi est vraiment la réception des fichiers météo, les fichiers Grib (voir Chapitre 8)
Par feignantise, je n'ai pas repris en format internet les explications sur l'obtention d'un fichier Grib via skyfile, celle-ci est disponible sous un fichier word téléchargeable ici: Skyfile.

 

VI. Sailmail ou équivalent


Il s'agit de systèmes équivalent à skyfile mais pour la BLU. Ces logiciels de messagerie lié au modem Pactor transforme le mail à envoyer en ondes radio. Un certains nombres de station à terre se charge de traiter le message et de l'envoyer sur Internet. Le système fonctionne à l'identique dans l'autre sens, quand vous faites une requête pour vérifier vos mails, le système vous envoi par ondes radio le mail que le modem décode et vous affiche sur votre PC. La transmission étant gratuite, c'est le système que vous payer. En 2007, sailmail coûtait 250$ par an et vous étiez limité à 90 minutes de transfert par semaine. De quoi recevoir et envoyer un bon paquet de mail. Je n'ai jamais utilisé ce système mais j'ai rencontré pas mal de gens qui était très content et pouvait envoyer et recevoir facilement des mails en pleine mer.

 

VII. Les autres systèmes satellite


Inmarsat, Standard C, Mini M, Thuraya.... il existe de nombreux système satellite. Cedrtains sont très performant et sont utilisés dans le système SMDSM (Système Mondial de Détresse et de Surveillance en Mer). Le bémol de la plupart de ces systèmes vient du prix et de l'installation. Ces systèmes coûtent chers et nécessite souvent l'installation d'un dome abritant la parabole qu'on voit sur certains gros bateaux et sur les voiliers de courses au large. Pour d'autres système type Thuraya ou Globalstar je crois, le problème vient de la couverture (seulement Europe et Afrique pour Thuraya par exemple).

 

Le cas Galiléo. Le nouveau système de positionnement européen Galiléo oufrira à terme, enfin s'il voit le jour, plus qu'un simple moyen de se positionner comme avec un bon GPS aujourd'hui.
5 niveaux de services Galiléo sont prévus :

  • le service ouvert : gratuit et en libre accès pour tout possesseur d’un récepteur Galiléo, il fournira des données de positionnement, de navigation et de datation compatibles avec ceux du GPS et de Glonass
  • le service commercial : en échange d’une redevance versée à l’opérateur Galiléo, il offrira de nombreux services à valeur ajoutée avec la possibilité de transmettre de données complémentaires
  • le service « Sécurité de la vie » : il délivrera un service sécurisé, intègre et certifiable, en vue des applications critiques sur le plan de la sécurité de la vie tels que le transport aérien, maritime et terrestre
  • le service PRS (Public Regulated Service) : s’adressera en priorité aux utilisateurs d'applications gouvernementales sécuritaires
  • le service « Recherche et sauvetage » : il permettra de localiser l’ensemble du parc des balises Cospas/Sarsat 406 MHz et de renvoyer un message d’acquittement vers les balises en détresse

     

    VIII. Les fichiers météo (grib)


    Il s'agit de fichier informatique contenant des informations météo pour une zone donnée. On retrouve par exemple pour une zone les prévisions de vitesse et orientation du vent pour la journée ou dans les prochains jours. On peut aussi obtenir les informations sur la pression, la houle, les températures...
    Météo France peut fournir ces fichiers si vous êtes prêt à payer. Sinon, tout aussi pratique et surtout gratuir, il y a globalmarine, le système américain qui fournit gratuitement ces fichiers Grib.
    Pour les recevoir, il faut d'abord envoyer un mail à l'adresse gmngrib@globalmarinenet.net. Le contenu de la requête que vous faites est indiqué dans la partie Objet du message. C'est l'Objet du message qui détermine ce que vous recevrez. Vous trouverez ci-après la procédure pour rédiger l'Objet du message. Quelques minutes après l'envoi de l'email (de 30 à 60 minutes), vous recevez en réponse un mail avec en pièce jointe le fichier Grib. Il ne vous reste plus qu'à l'ouvrir avec un logiciel approprié (maxsea par exemple) et vous avez les prévisions pour la zone demandée et pour les jours que vous vouliez. La seule chose que vous payé avec globalmarine, c'est le coût de la communication si vous utilisez l'Iridium. Si vous faites cela de chez vous ou via sailmail, c'est gratuit...

     

    Voilà dans le détail la procédure à suivre pour recevoir un fichier Grib:
    L'information sur le fichier GRIB demandé est contenu dans l'Objet de l'email envoyé à l'adresse gmngrib@globalmarinenet.net

    Les zones sont indiqué en bas de page.

    L'objet de l'email est sensible à la casse, respectez scrupuleusement les majuscules et minuscules:

    Atlantic est bon mais atlantic est mauvais.

    Placez une clé valide dans l'objet du mail à envoyer à gmngrib@globalmarinenet.net

    Le robot génère un fichier GRIB et l'envoit à l'adresse de l'expéditeur.

    Le robot génère des fichiers wwave3 GRIB qui ne contiennent pas de données sur la hauteur des vagues. Si vous voulez obtenir la hauteur des vagues dans des fichier AVN GRIB, visitez le site www.globalmarinenet.com.

    *** Instructions ***

    Si vous spécifiez seulement une zone, vous obtiendrez une prévision à 24H.
    Par exemple:
    Atlantic
    renverra un email avec un fichier GRIB contenant 24H de prévision.

    Vous pouvez spécifier le délai des prévisions en entrant l'heure après la zone.
    Vous pouvez spécifier des heures de 6 à 126H (par tranche de 6 heures).
    Exemple:
    Atlantic 24 48 72
    renverra 3 fichiers contenant chacun une prévision.

    Si vous préfèrez obtenir une animation, vous pouvez spécifier le nombre de jour de prévision de 1 à 7 avant le mot "day" (sans espace).
    Exemple:
    Atlantic 3day
    renverra un fichier GRIB avec les prévisions pour les 3 prochaines jours par tranche de 6 heures.

    Rq:
    -NE PAS METTRE DE "S" à "day".

    -Plus vous demandez de données, plus elles seront compressées.
    Exemple:
    Caribbean 24 48 72
    renverra 3 fichier de 1,5 à 2 Ko chacun soit 6 Ko au total.

    Caribbean 3day
    renverra un fichier avec 12 prévisions (6, 12, 18, 24, 30, 36, 42, 48, 54, 60, 66, 72) soit 11Ko.

    *** Requête par région ****

    Vous pouvez faire une requête par région en indiquant les coordonnées du centre et l'étendu de la zone. L'objet de l'email doit se présenter ainsi:

    LAT[NS]:LON[EW]:TAILLE [24 48 .. | 1day | 2day ...]
    La taille de la zone s'exprime en milles nautique. Si aucune taille n'est indiquée, la taille par défaut est 1200 milles.

    exemple:
    18N:67W:600 3day
    renverra un fichier GRIB avec les prévisions à 3 jours pour une zone de 600 milles autour du point situé à 18° Nord et 67° Ouest.

    55S:70W 24 48 72
    renverra 3 fichiers GRIB pour une zone de 1200 milles autour du point situé à 55° Sud et 70° Ouest.

    ****** Programmation de requête ****

    Vous pouvez indiqué le nombre de jours pendant lesquels vous voulez obtenir une même prévision en indiquant en tête de l'objet de l'email le nombre de jours suivi du mot "times" (sans espace). Le robot vous enverra tous les jours à 12HUTC (je crois) la prévision demandée.

    Exemple:
    7times Caribbean 3day
    renverra chaque jours pendant 7 jours une prévisions contenant les 3 prochains jours pour la zone des carraïbes.

    Pour annuler une requête, renvoyez un email au robot avec seulement le mot "cancel" dans l'objet de l'email.

    ******** Les fichiers GRIB sont compressés au format bzip2 et font environ 10Ko par jour pour les grandes régions et 4Ko pour les carraïbes.
    Les logiciels Maxsea ou windplot peuvent exploiter directement ces fichiers.
    Le logiciel Raychart nécessite un décompresseur spécial. Vous pouvez utiliser les suivants, ils sont gratuits: WinRAR v3.00 922K www.rarlab.com
    EF Commander v3.3 1.4Mb www.bhs.com

    Vous pouvez télécharger des viewers gratuits sur le site:
    http://www.globalmarinenet.net/downloads.htm

    Liste des régions avec la clé correspondante à chacune d'entre elles.
    Rappel, respectez la casse, vérifiez majuscule et minuscule.

    KEY - DESCRIPTION

    Pacific - Pacific Region Forecast Data (includes Gulf of Alaska data)
    Atlantic - West Atlantic (US) Region Forecast Data
    Canada - East Canada Region Forecast Data
    Caribbean - Caribbean Sea and Gulf of Mexico
    Drake - Drake Passage in SSAmerica
    EastAtlantic - East Atlantic Region Forecast Data
    GreatLakes - Great Lakes Region Forecast Data
    NorthEurope - North Europe Region Forecast Data
    Argentina - Chile, Argentina Region Forecast Data
    SouthAfrica - South Africa Region Forecast Data
    Brasil - Brasil Region Forecast Data
    NewZealand - New Zealand Region Forecast Data
    Mediterranean - Mediterranean Region Forecast Data
    Scandinavia - Scandinavia Region Forecast Data
    Barents - Barent Sea Region Forecast Data
    Baffin - Baffin Bay Region Forecast Data
    WAlaska - West Alaska Region Forecast Data
    Vancouver - Vancouver Region Forecast Data
    CentralNPacific - Central North Pacific Region Forecast Data
    CentralSPacific - Central South Pacific Region Forecast Data
    SSPacific - South Pacific Region Forecast Data
    CentralPacific - Central Pacific Region ForecastData
    ChiliPeru - Chili and Peru Region Forecast Data
    CentralAmerica - Central America Region Forecast Data
    SSAtlantic - South Atlantic Region Forecast Data
    Madagascar - Madagascar Region Forecast Data
    Indian - Indian Region Forecast Data
    NIndian - North Indian Region Forecast Data
    WKergelen - West Kergelen Region Forecast Data
    Kergelen - Kergelen Region Forecast Data
    SAutralia - South Australia Region Forecast Data
    IndonesiaAustralia - Indonesia and Australia Region Forecast Data
    IndonesiaNewZealand - Indonesia and New Zealand Region Forecast Data
    China - China Region Forecast Data
    WPacific - West Pacific Region Forecast Data
    NJapan - North Japan Region Forecast Data
    CentralAtlantic - Central Atlantic Region Forecast Data



13/12/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres