4) Cap vert

 

 

 

 

carte Cap-Vert

 

Cap-Vert

Un archipel tellement métissé qu'il en devient unique. Mélange d'influences africaines, sud-américaines et européennes, le Cap-Vert est un pays aux mille visages et paysages. Car la nature participe autant que la culture à cette diversité : des étonnantes dunes de sable de Boa Vista aux vallées verdoyantes de Santo Antao, des plates étendues de Sal aux 2829 mètres du volcan Fogo, l'archipel est une surprise permanente.
Encore relativement peu touristique, le pays se compose de 10 îles dont neuf habitées. Elles s'étendent dans un carré d'Océan Atlantique d'environ 300 kilomètres de côté à 600 km à l'ouest de Dakar au Sénégal. Mais les formidables possibilités offertes par l'archipel en font depuis quelques années une destination en plein boom. Les îles de Sal et Boa Vista, jusqu'à présent connues essentiellement comme spots de sports nautiques, deviennent très prisées pour leurs immenses plages, les resorts poussent comme des champignons alors que Sao Antao connait une notoriété croissante parmi les randonneurs. Et comment ne pas évoquer le succès international de Cesaria Evora qui a exporté la morna, la sublime musique de Sao Vicente, son île.
Un voyage au Cap-Vert nourrit un étonnement permanent mais l'archipel demande du temps. Les liaisons aériennes inter-îles ne sont pas toujours faciles et les liaisons maritimes sont rares. Si vous optez pour un séjour purement balnéaire à Sal ou Boa Vista vous ne pourrez qu'entre apercevoir les beautés et l'originalité du pays. Mais c'est déjà beaucoup!

Les plus

  • Encore relativement peu visité, le Cap-Vert demeure sauvage et authentique.
  • La gentillesse et la culture musicale légendaire des Cap-Verdiens.
  • La grande diversité des paysages et des visages de l'archipel.

Les moins

  • Le tourisme étant (de moins en moins) balbutiant, les infrastructures touristiques (parc hôtelier, location de voitures, loisirs etc.) sont encore assez restreintes.
  • Subissant les fortes houles de l'Atlantique, les plages sont sublimes mais beaucoup d'entre elles sont dangereuses.

 

Il serait dommage de se limiter aux hôtels balnéaires de Sal ou Boa Vista aux dépens des autres îles. C'est déjà un beau voyage, mais on ne fait alors qu'entrevoir la diversité de l'archipel. L'itinéraire idéal sur quinze jours : quelques jours de farniente à Sal ou Boa Vista, puis étape à Santiago l'africaine, Fogo la volcanique, Santo Antao la verte, et enfin Mindelo à Sao Vicente pour l'ambiance.

Soyez indulgents et toujours souriants face aux petits imprévus et devant la lenteur que demande bien souvent le moindre service. Cela fait, aussi, partie du charme du Cap-Vert.

Si vous pouvez organiser votre voyage fin février-début mars (mardi gras), ne ratez surtout pas le carnaval de Mindelo, l'un des événements majeurs de l'année.

Grâce à son climat tropical saharien, le Cap-Vert peut se découvrir toute l'année. Les amateurs de windsurf ou de kitesurf privilégieront néanmoins la période des alizés qui s'étend de décembre à février.

Les déplacements d'île en île peuvent se faire en bateau ou en avion. Dans le second cas, la TACV, compagnie nationale et Halcyonair (privée) sont les deux seules à assurer les vols intérieurs. Là encore, il faut souvent savoir être patient!



03/12/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres