TRADITIONS

Traditions Portugal

Religions et croyances

La ferveur religieuse du Portugal n’a rien à jalouser aux pays européens profondément catholiques, comme la Pologne, l’Italie ou encore l’Irlande. Inutile d’évoquer Fátima, le Lourdes portugais, et les pèlerinages toujours très suivis de Bom Jésus, du monastère d’Alcobaça ou encore de Batalha.
Tous les dimanches, de nombreux fidèles se pressent dans les églises. Mais depuis quelques années, ces dernières sont moins fréquentées. Si 90 à 95 % de la population est catholique, on remarque toutefois la montée des sectes religieuses telles que les Témoins de Jéhovah. D'autres sectes en provenance directe du Brésil font leur apparition progressivement, détournant les ouailles de leur chapelle, au grand dam des prêtres qui voient l'Europe et le progrès social et économique comme les grands pourfendeurs de la religion catholique aujourd'hui au Portugal.
À moins que ce ne fût la séparation de l'État et de l'Église, au sortir de la dictature salazariste en 1976, qui marqua une ouverture progressive du pays vers d'autres cieux.
Quant à la religion musulmane, on estime qu'elle regroupe environ 15 000 fidèles.

Savoir-vivre et coutumes

Repas

Les heures des repas sont légèrement plus tardives que les nôtres : le déjeuner a lieu vers 14h et le dîner vers 20h. Attention, en dehors de Lisbonne et des stations balnéaires, les restos ferment plutôt vers 22h.

Fumer

La législation sur le tabac interdit de fumer dans les lieux publics depuis le 1er janvier 2007 en dehors des espaces réservés (100 m² réservés dans les bars et les restos).

Courtoisie et art de la parlote

Les Portugais apprécient rarement nos efforts surhumains pour nous adresser à eux en espagnol. Pour des raisons historiques, les deux langues n'ont pas toujours fait bon ménage, et c'est une façon maladroite de reconnaître la supériorité de la langue de Cervantès dans la péninsule Ibérique. L'effort s'avère d'ailleurs souvent inutile, puisque primo on comprend généralement mal la réponse, à moins de maîtriser un max, secundo l'ami interlocuteur répond, une fois sur deux, dans un français parfait.
Les Portugais sont rarement à l'heure pour les rendez-vous.
Si vous ne connaissez pas la personne à laquelle vous vous adressez, faites précéder le nom de votre interlocuteur d'un « Senhor » pour un homme ou d'un « Senhora » pour une femme. Avec l'habitude, on vous tapera facilement sur l'épaule et on vous appellera par votre prénom, c'est bon signe ! Puis on vous fera la conversation, car ici plus qu'ailleurs on aime papoter, quitte à s'arrêter tous les 3 m dans la rue.

Romaria

Essayez d'assister à l'une de ces fêtes : c'est parmi les manifestations les plus typiques du Portugal. Il s'agit de processions religieuses, avec fêtes en série qui célèbrent le saint de la ville. Toutes ces manifestations s'accompagnent de rites et de coutumes variant d'une région et d'une ville à l'autre. Le soir, en revanche, on célèbre plutôt Bacchus et tous les dieux de la bonne chère !

Noms de famille

Comment distinguer le nom d'usage parmi les nombreux noms que déclinent les Portugais lorsqu'on leur demande leur nom complet ?
Le nom est souvent composé de deux prénoms et de deux noms (le dernier nom de la mère suivi du dernier nom du père) : le nom d'usage est alors généralement formé du premier prénom et du dernier des noms. Cette règle est cependant très souple et vous pourrez rencontrer quelqu'un ayant quatre ou cinq noms de famille et se faisant appeler par son deuxième prénom ou par ses deux prénoms.
Sachez toutefois que le prénom vient normalement avant le nom (y compris dans la plupart des classements alphabétiques) et qu'il est toujours plus aisé de joindre quelqu'un si l'on connaît son nom complet.



03/09/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres