PANIQUE A BORD où les méandres des assurances

PANIQUE A BORD

 

 

Vendredi matin ordinaire à Plélauff,  un vendredi 16 mars 2012 sauf que mon Jean
François décide d'envoyer à l'assurance Bateau, les factures, tickets caisse et
photos de travaux fait depuis janvier. Lors de la discussion téléphonique avec
le courtier assurance, Jean François ayant envoyé l'expertise du bateau,
expertise réalisé à terre comme se veut la coutume, le courtier avait précisé
que les travaux une fois finis, il se devait de lui signaler avec photos et
factures. Le but étant de bien confirmer l'état du bateau même si les travaux
réalisés n'étaient qu'une indication ou prescription de l'expert. Lors de
l'achat du bateau à flot dans le port du Crouesty, le propriétaire avait une
assurance qui couvrait le bateau of course ainsi que les défauts du coup
constatés par l'expert, il va sans dire.

A midi 20 , pour être précis, en plein repas.....Le
téléphone sonne.

Jean François se lève, je saisis quelques brides de conversation,
il s'agit de l'envoi du courriel assurance fait ce matin....Et la mise à l'eau
du bateau aurait une incidence sur le coût 
de l’assurance du bateau, une surprime explique l'intervenant de
l'assurance, de plus les photos et tickets de caisse sont difficilement
lisibles  pâleur de l'encre.....

Jean François raccroche interpellé par la teneur de la
conversation, il décide de prendre contact avec le courtier dont il a le numéro
de portable. Dès 14h, Jean François compose le numéro du courtier, celui-ci
répond gentiment lui disant qu'il est en vacances jusqu'à mercredi prochain et
donne  le numéro d'un collègue....la saga
commence.....

La personne alors contactée, lui confirme ce qu’il a compris
ou lui fait prendre conscience que le bateau est assuré que sur terre-plein, en
situation de garage......

Le bateau est au port de La Turballe depuis fin janvier.....

Stupéfaction, horreur, 
étonnement sans nom le bateau n'est pas assuré....Et si...........

Un bateau en manœuvre dans le port venait heurter le nôtre.......notre
bateau coule.....Nous abîmons un autre bateau ou celui du voisin..... La
facture pourrait être alors plus que salée et le projet remis en cause voire
nous retrouver en petite culotte tendant la main.

Jean François (signe scorpion ) envisage toutes les
catastrophes possible....

Coups de fil sur coups de fil, il essaie de résoudre le
problème...Il faut une assurance au plus vite pour le bateau voir dès ce
soir.....

Il contacte une autre assurance tente d'expliquer la
situation...

Il a en sa possession 
le devis du courtier fait en décembre, précisant bien que le bateau est
assuré pour la navigation hauturière mais le contrat de l'assurance envoyé
qu'il vérifie aujourd’hui à changer la terminologie et il ne l'a pas vu,
assurer sur le terre-plein.... Impensable un bateau sur un
terre-plein............Ce n'est pas la fonction …..Bateau sur l'eau …..

La nouvelle assurance contactée est prête à prendre le
contrat mais il doit se radier de l'autre....Il ne peut y avoir deux contrats
en cours sur un même bateau.....

Jean François insiste auprès de l'assurance dont le contrat
est payé jusqu'à fin décembre, le chèque pas de soucis a bien été
encaissé....Ils vont faire au mieux dans une heure après étude, ils vont donner
leur accord ou pas. Jean François n'a pas osé dire que le bateau est à l'eau
depuis fin janvier et explique qu'il doit être mis à l'eau le lendemain et ne
peut faire autrement....

Jean François tourne en rond comme un …......en cage.....

La situation est bloquée, on ne peut avoir deux assurances
pour couvrir le bateau même si « on paie » double cotisation.....

L'heure passe...............

Verdict, l'assurance fait mieux. Elle a repris le rapport
d'expertise du bateau.... Les photos ne sont pas valables, il pourrait s'agir
de n'importe quel bateau..... Les tickets de caisse ne sont pas nominatifs. Il
y avait d'autres points soulignés dans l'expertise ont-ils été fait ?  Jusqu'à demander si les fusées de détresse
avaient été renouvelées alors qu'il ne s'agit pas d'une obligation si  l'on navigue en côtier.... La situation
s'enlise.....pour un bateau acheté sur l'eau et expertisé comme le veut la
coutume hors d'eau (mesure densité humidité coque).

 

 

Dans l'excitation et l'angoisse, Jean François est vif dans
ses propos au bout du fil....Un interlocuteur lui fait savoir que s'il le prend
de trop haut le dossier peut 
traîner......Joli monde que la plaisance !!!

Les travaux sont contestés ….. la panade !

 Jean François soucieux
de tout.....a pris à la lettre les travaux recommandés par l'expert.... il
passe deux jours minimum par semaine dans le bateau (sur l'eau) a tout
contrôlé.....changé chaque pièce défectueuse, l'addition grimpe grimpe.......
Nous avions une marge de manœuvre pour les travaux mais celle-ci est
atteinte...... malgré notre vigilance........Il reste encore des travaux mais
de moindre envergure certains sont en commande ….. Modification du balcon
avant, jeu de voiles neuf....

Jean François voit l’hémorragie financière..............Et si
et si.................

Il faut faire repasser l'expert pour valider les travaux
effectués............Le bateau ne sera pas assuré avant......

Jean François  sous
tension appelle son expert, ancien voisin de Bourgneuf et celui-ci lui dit
qu'il ne passera pas au bateau malgré finance.... Jean François est
stupéfait.....ça continue !

Il rappelle l'assurance demande le nom d'un expert qui sera
agrée par elle afin d'éviter toutes contestations............Demande à
l'assurance de formuler sa demande par courriel....Il pourra ainsi faire voir à
son expert la réalité de sa demande de passage pour valider les travaux.....

L'expert est prêt à passer lundi 19 mars, le matin et il
pourra ainsi constater les travaux..... Et hop 400 € de plus.....

 

 

courriel échangé avec l'expert (voisin et connaissance de
longue date......, trois bateaux ont été expertisés par ces soins  sans aucun prix d'ami, avec cependant une
réelle capacité dans  ce travail, le
travail exécuté lors des expertises est l’œuvre d’une personne qualifiée,
souvent sollicité pour des conseils dans le tâtonnement du choix du bateau)

L'expertise de l'AMAZONE faite pour acheter le bateau, se
doit d'être au plus proche de la réalité et devrait être utilisée pour parfaire
la vente voire négocier l'achat au meilleur prix ; problème déjà car le
prix estimé par l'expert est de  5 000 €
supérieur au prix d'achat du bateau : comment négocier dans ses
conditions ?.....

Nous l'avons évoqué avec le vendeur ou broker car il fallait
entr’autre voir la chaise d'hélice coût pour nous 2 500 €, le broker a mis en
doute la compétence même de l'expertise.... problème moteur 

même réponse donc impossibilité de négocier le prix d'autant
que le compromis est signé. Nous avions fait porté sur le compromis sous
réserve de l'expertise. L'expertise elle, ne met pas en cause d'éléments
fondamentaux empêchant la flottabilité du bateau......Qui on le voit dans les
derniers événements semble poser problème pour la compagnie d'assurance ?

 

 

 

 

 

 

 

...

 

         
   
   

De
    :
NASCIMENTO Martine

    Envoyé : vendredi 16 mars 2012
    17:07

    À : 'kdorian1@hotmail.fr'

    Objet : V/BATEAU AMAZONE

   
   

Monsieur,

   

Nous
    faisons suite à nos multiples échanges de ce jour suite à votre demande de
    couverture à flot de votre voilier.

   

Nous
    avions effectivement à l’origine assuré votre unité à terre, celui-ci ayant
    fait l’objet, dans l’expertise d’assurance préalable obligatoire, de
    nombreuses recommandations laissant planer un doute sur la bonne
    navigabilité de votre bateau.

   

A 12 H
    40 ce jour, vous nous adressez une série de factures et de photos en guise
    de preuve de » mises aux normes » du voilier. Nous avons aussitôt adressé
    ces éléments à la Compagnie qui ne peut, en l’état actuel des choses,
    valider une couverture tous risques à flot au motif que certaines factures
    sont illisibles mais aussi et surtout qu’elles ne prouvent malheureusement
    pas que votre bateau est désormais navigable. Nous vous suggérons donc de
    faire appel à votre expert d’origine qui est un expert agréé par les
    Compagnies (après vérification) afin que ce dernier puisse valider la prise
    en compte de ses recommandations ainsi que la navigabilité indiscutable de
    votre unité.

   

Restant
    à votre disposition.

   

Cordialement.

   

Martine
    NASCIMENTO

   

ANP
    Assurances Plaisance

   

Siège
    Social: 15, rue Beauvau

   

13001
    MARSEILLE

   


    ORIAS : 07 000 391

   

m.nascimento@harrel-courtes.fr

   

www.assurances-plaisance.com

   

Tel:
    00 33 (0)4 96 176 176

   

Fax: 00 33 (0)4 91 54 36 56

   

 

 

 

 

 

From: kdoriane1@hotmail.fr





 

         
   

 

   

-------Message
    original-------

   

De : gautier jean francois

   

Date : 16/03/2012 17:45:13

   

A : expert.maritime@wanadoo.fr

   

Sujet : FW:
    TR: V/BATEAU AMAZONE

   

 

   

Nom
    de l’expert, (enlever car Jean François me parle de diffamation au cas où
    ce monsieur se reconnaîtrait dans des diffusions sur la toile même si le
    blog est relativement privé)

   

    Je me permets ce courrier ;

    En effet, étant dans une situation complètement ahurissante, m'obligeant à
    faire valider les travaux entrepris sur mon bateau afin de le mettre en
    conformité suite à ton expertise du 21 novembre 2011, j'ai fait de nouveau
    appel à toi, tu m'a signifié ton refus.

    Il est vrai que je suis abasourdi tant par la demande de l'assurance que
    par le fait que EXPERT validé de plus par STW, indemnisé bien sûr pour ce
    travail, tu n'assures pas ce suivi....

    J'ai donc demandé à l'assurance de me donner le nom d'un expert ayant toute
    crédibilité auprès de leur service, leur expliquant ton refus, ci joint le
    courrier que l'assurance m'a envoyé, afin de te confirmer ma bonne
    foi....ma demande n'était dictée que par cette obligation.

    J' avoue que dans la situation ou je suis précipité, j'entends expliquer à
    STW, et surtout à ses membres qui sont pour beaucoup des personnes qui
    partagent le plaisir de la mer, et l'envie de vivre autre chose dessus.....
    Comment sont évalués les expertises et surtout leurs reconnaissances auprès
    des assurances....

   

 

 

Date: Fri, 16 Mar 2012 18:46:11 +0100

  From:                     @wanadoo.fr

  To: kdoriane1@hotmail.fr

  Subject: Réf. : FW: TR: V/BATEAU AMAZONE

COURRIER
  RECU APRES ENVOI DU COURRIEL DE L ASSURANCE LE « TON CHANGE » ou
  évolue

         
   

Monsieur,

   

Pour faire suite votre courriel et à notre
    communication téléphonique de ce jour, je n'ai jamais refusé de retourner
    sur votre bateau mais vous ai fait savoir qu'il était possible de faire
    autrement.

   

Si vous souhaitez un nouveau passage de ma part pour
    valider les travaux entrepris il n'y a aucun problème nous pouvons faire un
    constat.

   

Dans l'attente recevez, nos cordiales salutations.

   

 

   
   

 

   

 

 

Coordonnée
de l’expert enlevée pour éviter toute polimique

 

-------Message original-------

De : gautier jean francois

Date : 16/03/2012 19:17:40

A : adressé à l’expert

Sujet : RE: Réf. : FW: TR: V/BATEAU AMAZONE

 

desolé lors de la discussion avec Thierry
  il m'a clairement dit qu'il ne repasserait pas sur le voilier

  mais le courrier atteste bien le fait que mes tickets de caisse sont non
  recevables

donc que faire ?

 

Réponse de nouveau de
l’expert

Bonsoir,

Suite à votre mail j'ai eu Thierry au téléphone qui
  m'a dit de vous répondre qu'il pouvait repasser dans le cadre d'un constat.

Ce constat sera à présenter à votre assureur ce qui
  lui permettra de faire le nécessaire pour votre bateau.

Cordialement,

 

Coordonnée de
  l’expert enlevée pour éviter toute polémique diffusion intempestive

 

 

From: kdoriane1@hotmail.fr

To: coordonnée de l’expert

Subject: RE: Réf. : RE: Réf. : FW: TR: V/BATEAU AMAZONE

Date: Fri, 16 Mar 2012 20:28:41 +0100

 

Désolé devant l'urgence de la situation expliquée par
téléphone à Thierry devant son refus signifié clairement, j’ai contacté à nouveau'
l'assurance qui m'a indiqué un expert dont elle validait les services et
celui-ci comprenant l'enjeu, se déplace dès lundi....Il va s'en dire que
j'aurais préféré qu'en tant qu'expert Thierry fasse le suivi des travaux
effectués et finalise ce point plus qu'important pour l'assurance.... Il
connaît mon soucis du détail et du respect des conventions surtout dans le
domaine de la sécurité...

Je sais et cela se confirme encore aujourd'hui que le monde de la plaisance est
un monde ou la valeur de l'argent semble le seul ressort et ou l'amitié d'un
voisinage s'efface devant ....des enjeux plus ambitieux....Le monde est ainsi
fait.....

mais il ne cesse de tourner.....

Demain sera un autre jour.....

 

 

au vu des courriers, il
semblerait qu'il y ait entre l'interlocutrice courriel de l'expert et l'expert
lui-même THIERRY, des temps morts.....Réponse sans consultation de THIERRY dans
un premier temps.....tout le problème de l'amitié et du passage à la
formulation commerciale, passage passant par madame collaboratrice de THIERRY,
expert  et censé être « ami « 
de longue date….

Vendredi soir
arrive.....

Pour éviter tout
incident Jean François m’a fait comprendre que l’expert concerné pouvait en
plus attaqué et parler de diffamation si ce document tombait entre ses mains……

Je m’incline et enlève
les coordonnées de l’expert….

BILAN impossible d'assurer le bateau, ne pas penser à
l'accident bête qui peut arriver même sans être l'acteur du dit accident.....

 

 

Samedi matin,

 

Le jour point, Jean François repasse le film de la journée,
la nuit est courte angoissante et si et si........ Les nerfs sont à fleur de
peau...... Deux heures de sommeil trois tout au plus....Le scénario catastrophe
passe en boucle....Bateau dans l'eau, heurté par autre bateau ….. Des chiffres défilent
90000 € 100000 €  et encore plus
…........

Les mots viennent spontanément si c'est ça.............il
faut revendre le bateau on arrête tout........

 

 

Et moi dans tout ça.........Je reste stoïque....l'air est
électrique.... Attention aux mots qui débordent....

J'exprime mon désaccord, j'essaie de trouver des
solutions....Jean François me redonne ou me vend plus exactement sa part de
bateau, enregistrer devant notaire et nous assurons à mon nom qui n’apparaît
nulle part, ni sur l'expertise du bateau ni lors du contrat d'assurance.....
cela pourrait être d'un moindre mal....Bien sûr il faut repayer une expertise
etc.....mais comparer à une mise en vente du bateau, au projet que l'on annule
etc..... je pense que la perte serait ainsi moindre.....

Il fait sombre sur l'humeur de mon capitaine....et de nouveau
l'angoisse, quand le nouvel expert va passer ne va-t-il pas dire ça et ça,
contester les réparations....Nous tournons en rond........

 

Cela tombe bien je dois aller voir mon amie Nathalie à
PONTCHATEAU, déjeuner avec sa petite famille, passer à la pharmacie d'Allaire
bref.......Mon temps est occupé.....

 

Pendant le trajet route je pense à la situation…..

 

Rappelle la maison mon fiston Gwen a téléphoné, il ne sera
pas chez lui, il travaille toute la journée… Je lui téléphone, il a eu Jean
François qui lui a expliqué la situation, il est stressé, désespéré…. Prêt à
tout lâcher…..

 

Viviane demande de mes nouvelles, Jean François explique ce
qui se passe….ne sait plus ce que j’ai dit faire …..Si je devais aller ou non à
St Nazaire…. Hanté par la situation, il ne pense plus qu’à ça….

 

Une journée pour se calmer n’est pas de trop…..Je suis
ailleurs…..

 

Il faut attendre Lundi, nous n’avons pas le choix…..le
passage de l’expert…..

 

 

 

SUITE DE LA SAGA TRES PROCHAINEMENT

 

 

 

                                               AFFAIRE A SUIVRE ...



19/03/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres