le 7 septembre 2012 AMORA face à LISBOA

7 septembre 2012, 15 ème jour au chantier naval…
Travaux….TRAVAUX

 

Le temps passe vite même si la mer nous manque…..

Emploi du temps en ce moment (pas vraiment des vacances), température
dès le matin 8H ici, 9H en France 23 ° mais nous gardons toujours en référence
nos horaires français, nous n’avons pas changé les horloges du bord….. Nous
faisons la petite gymnastique heure française, heure portugaise constamment….

Donc avec l’heure française

*7H 8H Lever du captaine suivant les nuits

*8H 45 
L’équipage, je suis la deuxième levée, JF est alors souvent sur le PC à
jouer aux échecs, au solitaire où à la dame de pique. Petit déjeuner
tranquillou ….

*9H 15 Et lever  du troisième équipier… on frappe à sa porte
plusieurs fois et lorsque l’on entend le grognement… Dimitri est en phase de
réveil, se lève au radar ; vite un café, la

clope du matin et au taf

Il va sans dire qu’une des premières choses
à faire le matin, vider l’eau des wc, l’eau de toilette et de vaisselle…Nous
faisons cela plusieurs fois par jour….sur le principe de la poulie, on accroche
le seau qui descend le long de la corde avec une drisse, et plus qu’à le
vider….Suspendus au-dessus du sol, nous devons nous adapter….

*10H du matin, après la toilette du matin,
les hommes attaquent le travail….Ce matin, Jean François a pu appeler papy en
demandant au chantier…Nous devions acheter pour une carte téléphonique
portugaise mais nous sommes cloués au chantier….  Bref la corvée ponçage  de la coque reprend, les hommes espèrent avoir
fini ce soir, et pouvoir ainsi passer à la peinture de la coque (deux couches
d’apprêt avant of course, puis l’antifoulling), ils voudraient avoir fini mardi
prochain car la pluie est annoncée….

Pour moi, c’est plus cool, j’ai proposé mon
aide pour le grattage mais Jean François a trouvé qu’ils étaient deux déjà à en
prendre plein les narines (poussière corrosive), je n’ai pas insisté… Je range
le bateau, il m’arrive d’aller à pieds 
jusqu’à un LECLERC, à environ 1km 5 ou 6, pour les achats nourriture. La
ballade est sympathique, je longe le fleuve, nous sommes dans la ville d’AMORA,
face à LISBONNE, elle s’étend le long des berges. Sinon, j’ai le choix des
occupations : laver le linge (nous avons une machine à disposition, juste
à aller chercher la clé), m’occuper de mon site, avec lecture de messages des
amis (passage des photos environ 3 à 4 mn pour une seule photo, je dois mettre
les dernières CAISCAIS LISTONNE avant notre départ pour Madère), ouverture des
mails, petit tour sur facebook,

Lire et réviser mon anglais ; les
portugais qui ne parlent pas  mais
souvent comprennent le français, parlent par contre bien l’anglais alors je
sers de traductrice à Jean François mais le problème pour les travaux du
bateau, il s’agit de vocabulaire technique…. Pas si évident….

Tricoter, j’avais emmené de quoi faire des
écharpes …..Pensant aux amis sous le vent de l’hiver…. Petit bavardage avec une
voisine Allemande parlant anglais comprenant et parlant un peu le français
lorsque l’on se croise pour aller aux toilettes …..Dire bonjour aux ouvriers du
chantier….Bom dia….Je suis au point sur le bonjour du matin mais cela change après-midi,
et le soir….GRRR !!! Je devrais écrire sur ma main pour mémoriser les
trois bonjours du jour….

13 H fin du travail pour Jean François et
Dimitri sous la chaleur de midi, passage obligatoire douche, j’essaie d’être
prête pour le repas  table mise; repas encore la galère, trouver à manger
qui ne soit pas trop monsanto….Une vraie gymnastique ici à part le LECLERC, il
y a un LIDDL, et, RIEN….  Difficile de
connaître les habitudes d’une région avec le barrage de la langue…. Et ne pas
avoir de moyen de locomotion est une galère. 
Nous verrons pour les vélos pliants plus tard..

 

13H 30 repas, vaisselle, nous avons éliminé
les assiettes que du carton, problème de l’eau et des évacuations….

 

14H 15 PAUSE tentatives de sieste,  prendre des nouvelles de la famille avec internet
quand nous y avons accès, sans oublier face de bouc qui permet une
communication en direct dialogue et vidéo…. Génial ! La distance est ainsi
abolie. C’est l’heure  aussi où Dimitri
va sur son site internet  qu’il prépare,
peaufine  pour ou en direction de l’école
VILLA MARIA à NANTES ou sont ses fistons ARMAND et VICTOR… jeu sur pc ou film,
lecture

 

16H 30 reprise des activités ponçage et
ponçage et …..Bientôt peinture, Jean François et Dimitri ont hâte d’être à ce
stade, boisson à volonté et à disposition car il fait  de 27 °voire plus, l’ombre et un peu de vent
sont les bienvenus

 

19H -19H 30 suivant la fatigue car le
ponçage les bras en l’air….avec l’escabeau n’est pas des plus aisé… Repassage à
la douche…

 

20H -20H 30 repas du soir (rapide car nous
finissons les « restes » de salades, etc…), petite vaisselle,
toilette du soir

 

21H chacun vaque comme il le veut mais
souvent nous jouons aux cartes au rami plus précisément mais Dimitri et moi,
sommes presque désespérés, Jean François pour le moment est imbattable…. C’est
à peine croyable ….

 

24H tout le monde est couché sauf exception
car il fait chaud…….. Parfois il est impossible de dormir … Dim et sa
dernière clope…. On entend les pas….

 

2H du matin Jean François qui n’arrive pas
à dormir ou s’est réveillé, croise Dimitri….

 

 

Voilà les 24 H au Portugal, nous
bénéficions d’une ambiance musicale à moins de 100 m du chantier naval une
grande fête style « les vieilles charrues » se prépare pour le
weekend à venir. Les environs proches sont sous haute surveillance, barrières,
rues barrées avec la police portugaise, zone d’accueil avec camping… remorques
réfrigérées  pour repas et boissons sont
installées… Cette fête est un grand moment dans la ville d’AMORA …  pas ou plus de ballades touristiques, le taf
avant les beaux jours…..direction  dès
que possible MADEIRA … TOUJOURS REGARDER DEVANT ……………

 

 

 

 



07/09/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres