LA TRAVERSEE

Une semaine que nous sommes arrivés passés d'un jour...... ici, à la GUADELOUPE, il faut que je reprenne les écritures parfois un peu dur....

 

Tout va bien, voyage initiatique si l'on peut dire.........Avec la mer, et la mer encore.....Première fois pour tout l'équipage et le
capitaine....13 jours sans voir la terre....Après les 7 jours entre
LAS PALMAS et MINDELO....Nous allons doubler le temps de
navigation...

J'oubliais notre escale MINDELO, escale spéciale panne ou problème moteur.Nous avons eu la chance de  croiser sur le catway accueil à trois bateaux de nous, un navigateur retraité marine marchande, professeur mécanique  au lycée maritime de  Sète, avec moteur semblable au notre sur son voilier, qui est venu nous conseiller. Il a regardé le moteur, prodigué des conseils (retendre les courroies) et a rassuré le capitaine sur le moteur qui d'après lui n'était pas en cause. Un réalignement  avec l'axe d'hélice serait d'après lui nécessaire....Mais rien d'affolant. Le
voyage pouvait se poursuivre....

Nous avons visité Mindelo rapidement , le temps de quelques photos, fait quelques achats, premiers pas sur le Continent Africain....Escale tristounette car la pauvreté se ressent. Il y a beaucoup de vendeurs à la sauvette. Dès la sortie de la marina, vendeurs de tee shirts et puis en allant dans certaines rues, nous trouvons les vendeurs de légumes et de fruits, étals à même le sol.  Les capverdiens sont cependant très agréables si l'on peut engager une conversation, car certains parlent français...

extrait  de croisière de
CAMELIA 

1ére sortie dans
la rue : on est accueilli par des vendeurs à la sauvette qui
vendent t short, souvenirs etc ….., qui proposent leur service
pour n’importe quoi , on a même trouvé un gars avec une
brouette jaune qui faisait le taxi ….pour les valises ou autres
objets encombrants et le tout dans la bonne humeur, aucune
agressivité , aucune insistance, si tu dis non , ils te
remercient quand même et te laissent tranquille ! Ici on ne paie
pas les gens à rien faire, c’est la débrouille pour tout le
monde !

Ce qui surprend c’est la gentillesse
des gens, la politesse. Si tu traverses à un passage piéton
c’est avec le sourire que l’automobiliste te fait signe de
passer, pas de coup de klaxon imbécile, la vie s’écoule
lentement et sûrement.

Il y a des gardiens partout, dans les supermarchés (petit
magasin de 2 ou 300m2) il y a 3 gardiens, à la marina, 4 ou5 en
permanence, la police est bien présente mais on ne sent aucune
pression. Bref, tout ce qu’on avait entendu sur les habitants
s’écroule en deux heures de ballade et finalement on se sent
bien dans la rue.

 

EXTRAIT D'un autre périple celui de
lisennetjulien sur un rush

L’escale cap-verdienne s’achève donc à Mindelo, après
un mois dans ce pays d’une autre culture. Nous avons préféré
les arrêts sur les petites îles où la vie est plus nature et
où les gens sont plus accueillants Nous n’avons jamais connu
les problèmes de sécurité mentionnés dans les guides
nautiques, même si on a appris à fermer notre bateau pendant
notre absence quand même ! Mindelo aura surtout été une
escale de préparatifs pré-transat. Heureusement que nos
coffres ont été remplis en Europe, parce que les étagères
des mini mercados sont bien peu achalandées. Par exemple, nous
sommes restés plus de 10 jours sans trouver de beurre sur Sao
Nicolau ! Ceux qui me connaissent devinent aisément comme
c’était dur de n’avoir que de la margarine : beurk ! Le
plus grand supermarché qu’on ait fait au Cap Vert devait
être grand comme un Spar chez nous . De plus, les produits
sont relativement chers, plus qu’aux Canaries toujours. Et il
faut trier le riz et les pâtes en sortant du magasin, on y a
trouvé des petites bêtes, on ne veut pas de charançons, on a
encore notre élevage de cafards ! Bref, on espère que le
captain aura la main heureuse question pêche !

 

Le
vendredi 28 décembre 2012

Départ, tôt le matin enfin vers 10 H 30. Nous avons préparé les repas froids à venir, juste la veille...La nourriture est un poste
important durant la traversée...Et parfois la mer peut nous
chahuter, d’où la difficulté de faire la cuisine, il vaut mieux
prévoir...le capitaine est à l'aise dans son bateau,
c'est
sur....moi, un peu moins...Il y a aussi Alexis qui lui avait mal au
cœur rien que sur une balançoire alors la mer....Tout doux tout
doux, par moment on le « sent » pas très en forme et
Florian, lui nous surprend et nous épate, à l'aise...presque trop
c'est agaçant....Tant mieux pour lui....

Les amarres sont jetés, à nous les Caraïbes....Facile à dire …

Dès les premiers milles nautiques, nous nous trouvons dans une zone d'effet venturi entre deux îles  30  nœuds de vent et la mer
est agitée . Nous sommes tous dans le cockpit. Ce matin, nous sommes plusieurs  voiliers à partir en même temps, nous observons autres voiliers, chacun suit son chemin. Le capitaine est à la barre, il négocie les vagues pour éviter que le bateau parte au
lof, mais s'en prévenir une vague plus scélérate, inonde le
cockpit et nous voilà arrosés....J'étais au mauvais endroit, nous
sommes mouillés mais moi je suis trempée GRRRRR 

Je descends et me change, puis je remonte voir la mer en spectacle permanent, vagues plus ou moins grosses avec de jolies crêtes moutonnées....déferlant sur le bateau qui lui trace son chemin...
l'AMAZONE est à son affaire...On se sent en sécurité....Nous
n'avons rien à craindre....

Les effets venturi s'estompent et c'est la dévente, nous sommes sous le vent de l'île. Le capitaine décide de mettre le moteur, pour
s'éloigner du vent de l'île car là, le bateau n'avance plus...

On joue entre vents et dévente ….

TROUVER LES ALIZES....Vent est nord est....

La journée se termine, je vais devoir prendre mon quart mais avant repos.

Je descends et entrant dans la cabine tribord, je réalise que le sabord (petite fenêtre donnant vers l'extérieur) est entrebâillé. Je
vais la fermer sans rien dire car bizarre, on a du oublier de le faire.

Je réalise le lit est trempé, les fermetures du sabord ont
explosé...Le capitaine est à la barre....Je lui dis ce que je
vois...Et il ne me croit pas...C'est impossible me répond-t-il....
Je lui demande de descendre

Force est de constater que depuis, nous supposons la vague scélérate du matin, le hublot est ouvert et  l'eau pénètre dans la cabine, ce qui explique pourquoi la pompe de cale se
met en action régulièrement. Sous le lit trempé, il y a les
batteries, ouverture du coffre, vérification des batteries.... rien
d'alarmant 

Nous sommes surpris, mais il faut trouver un système pour bloquer le sabord, Jean François gère la situation, récupère un système
blocage sur un autre hublot, fabrique à l'aide d'un tasseau de bois
un système de fermeture car à chaque hublot il y a deux loquets...
tout rendre dans l'ordre...

Nous n'avions jamais imaginé que cela pouvait ainsi
arriver...Incroyable !

Le soir est là, les quarts reprennent....La route continue

Nous allons prendre un rythme cool ….Au gré des et du vent.... rythme cool mais bien bousculé quant même la houle est forte et parfois faire la cuisine est un jeu d'acrobate... Florian se révélera un cuisinier hors pair jouant avec les ingrédients, allant jusqu'à
faire du pain pour l'équipage... Nous mettons une ligne de pêche,
nous avons envie de poisson . Le poisson s'accrochera, à raison
d'un poisson tous les trois jours....

 

Nous vivons au rythme de la mer...C'est un spectacle permanent , la houle croise et décroise les vagues , ces vagues qui par moment
atteignent 4 à 5 m, mais jamais je n'ai ressenti d'angoisse, ni l'équipage je pense, rien à voir
avec les tempêtes au large de notre Bretagne... Il faut oublier la mer n' est pas plate... les vagues se forment en continue et s'écrasent en rugissant, écumes blanchâtres qui révèlent de jolies couleurs d'émeraude...elle nous entoure, elle est immense …l'étrave du bateau  fait son chemin  ouvrant la route comme le fait l'agriculteur qui retourne son champ, un sillon se forme, nous avançons poussé par le vent, nous sommes en sécurité dans le cockpit surveillant constamment la mer.

PENSEES DU JOUR OU DE NUIT...30 Décembre 2013 

LES QUARTS

Hier 30 décembre, je suis de quart de 2H du mat à 5h , trois heures à regarder la mer...

Je m'installe souvent derrière la barre à roue, attachée à la ligne de vie, gilet de survie sur
vêtement. Je regarde et devise sur le temps qui passe, les enfants loin de moi bref ce qui me rattache à ma vie de terrienne, ma vie de petite fille, d'adolescente, les rapports
enfants parents, il y a de quoi penser...et il y a ces moments ou regarder la
mer se suffit à soi même...Car la mer sans arrêt nous offre son
spectacle fascinant, de vagues qui se font et se défont, blanchiment
des crêtes...Le bruit ou le ruissellement de l'eau sur le bateau,
les vagues plus fortes qui déferlent d'un souffle bruyant, pas le
temps de s'ennuyer...Il y a le ciel, la voûte céleste et son
immensité...Nous avons un planning pour respecter
nos quarts et tous les deux jours, nous changeons d'une heure....Nos
jeunes équipiers nous ont soumis ce principe, afin de voir toutes
les phases de la nuit...le lever, le coucher du soleil.... Le
soucis, nous devons aussi jongler avec l'heure car nous allons passer
plusieurs parallèles et il y a 5 h de décalage entre MINDELO, et La
GUADELOUPE.... Le capitaine surveillera, et nous changerons nos
montres régulièrement. Pour assurer nos quarts au mieux la
nuit, il faut savoir faire la sieste et suivre son rythme... une
évidence sur le bateau, nous n'avons guère le choix nous sommes
soit allongés, soit assis, le temps passé debout est un temps
court....lorsque l'on remplace le pilote et que l'on tient le
gouvernail ou barre à roue... Alexis et Florian y prendront beaucoup
de plaisir, surtout qu'à certains moments, il faut savoir éviter la
vague et suivre son cap en souplesse.

 

 

OLALA Et oui....Déjà deux mois que nous sommes en guadeloupe et dur dur de se replonger dans le blog, j'en suis confuse pour les amis qui attendent des nouvelles mais tout va bien....Je ne suis pas en veine d'écriture en ce moment.... Désolée mais je vais faire un effort....

A
SUIVRE



28/01/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres