GUINDEAU QUAND TU NOUS TIENS !!!

OPERATION GUINDEAU...... QUE FAIRE ?

LE MOUILLAGE (conseil)
Vent debout, vent arrière, à
voile, à vous de décider de l'endroit et de la façon dont vous mouillerez
l'ancre.
Les circonstances particulières vous dicteront la meilleure façon de
bien faire crocher l'ancre. Pour plus de sécurité, peut-être devriez-vous
employer deux ancres!...

Toujours utiliser une
longueur de câblot d'au moins sept fois la profondeur de l'eau (dix par gros
temps).
Prévoir un flotteur au bout d'un orin est une excellente façon de
déloger une ancre coincée dans un fond rocheux.

Ou est-il ? Quand arrive-t-il ?

 

La décision, difficile car le guindeau
est une pièce maîtresse lors des mouillages, et il est difficile de
s'en passer, a été prise de le faire réparer. Nous avons hésité,
contacté par mails différents  sites commerciaux d'accessoires
marines, téléphoné afin de trouver le guindeau pouvant s'adapter
sur le bateau et correspondant au mieux à celui existant. Cependant
au vu de l'investissement et des modifications à faire pour poser le
guindeau neuf, du délai de livraison, il arrivait de France, nous
avons préféré le réparer. Sous ses latitudes, la vie va à son
rythme et personne ne s'affole. Personne, personne sauf mon
capitaine, cela va de soi ! Agaçant d'être contraint à
l'immobilité … Nous n'avons guère le choix pourtant....

Nous sommes donc depuis 15 jours à
Gran Tarajal, et nous y sommes pour autant. Nous avions loué une
voiture pour visiter l'île au début de notre séjour sur FUERTE
VENTURA. Le tour en est fait rapidement....

Ici, nous découvrons « la
sédentarité ». Nous sommes entourés de navigateurs de tous
horizons et de tous âges, belges, allemands, hollandais, suédois,
anglais, australiens, espagnols et français. Spontanément quand,
nous entendons parler français nous entrons en contact....Il y a des
exceptions « les cons » comme l'autre jour, lorsqu'un
bateau français COCHISE pour ne pas le citer, est arrivé. Jean
François est allé aider pour l'arrivée d'autant qu'il se mettait à
côté de nous...Il a donc pris les amarres  lancés par l'équipage,
pour les fixer au taquet d'amarrage, lorsqu'un des hommes est
descendu sur le catway, il lui a arraché l'amarre pour la mettre à
sa façon, pas un bonjour, pas un merci....Trois français dont un
jeune....Nous avons été très surpris de cette attitude. Ils sont
restés deux jours et jamais un bonjour, jamais un merci, ni même un
sourire décroché comme si ils appartenaient à un autre monde....
Quand on est con ...On est con, il nous l'a dit le chanteur....le
chanteur.....BRASSENS George...

La règle de courtoisie est
prédominante, la communauté de navigateurs français que nous
finissons par former  est très sympathique. Peu importe le bateau,
petit, grand, neuf ou plus ancien, à une coque (nous) ou deux(les
catamarans) nous sympathisons, cela va du simple bonjour à l'échange
d'informations sur la vie port,sur les navigations, les fichiers
météo ou jusqu'à l'échange de films. Nous nous recevons aussi, le
temps d'un apéritif autour du carré...un café tout simplement pour
le plaisir de découvrir l'intérieur des bateaux...Chaque bateau
ayant sa personnalité....

Nous évoquons alors notre vie passée
et nos expériences. Il y a ainsi près de nous Xavier et sa compagne
slave sur un magnifique DUFOUR, Christian du Guilvinec ou le village
d'à coté, marin de profession , Thierry et sa femme sur un superbe
catamaran, Bertrand et Agnes sur un dériveur 37 pieds avec leurs
trois enfants qui ne font que passer.... Notre voisine avec son
accent du sud et son mari partis depuis 2003, ils naviguent entre
méditerranée et Canaries. Nous avons découvert le groupe des 6/6,
comme ils se nomment, des couples de retraités, 6 mois France 6 mois
sur leur bateau.

Nous prenons ainsi des habitudes....

Nous vivons sous le soleil dès le
matin, il apparaît.... dans le bateau à notre lever, il y fait 21
° , nous avons un climat plus que sympathique sachant ce que
vous, familles amis subissez.... automne et hiver

Chaque matin  après rangement du
bateau cela va de soi, direction les courses pour les repas du jour
sans oublier le pain,  pause WIFI  au café face à la plage avec un
cafélatte pour moi et pour Jean François sumo de melocoton....
Après midi  temps de sieste, divers activités  parfois du
bricolage lecture, jeux , balade de nouveau sur le bord de plage avec
rencontres de voisinage.... et le soir arrive.... Une vraie vie de
retraités en somme... Nous avons pu remarquer et c'est très amusant
que la vie ici est en harmonie avec le soleil et les horaires des
magasins adaptés à cette vie ou la chaleur domine surtout l'été.

Sous ces latitudes, facile de se
laisser vivre....Le soleil est toujours là et l'humeur plus
joyeuse....

Nous sommes aussi à la recherche d'un
équipier pour la grande traversée et alors qu'il était prévu de
descendre aux îles du Cap Vert nous nous interrogeons.  Il serait
dommage de ne pas visiter les autres îles des  Canaries. Le temps
passe et l'attente du guindeau qui nous immobilise, ne nous permet
pas de fixer de date de départ. Canaries – Cap Vert, nous avons
une semaine de mer. La trajectoire quand les alizés sont bien fixés
pour la Guadeloupe, est un départ plutôt des Canaries, le Cap Vert
visant lui, étant plus au sud le Brésil. Des personnes se
présentent spontanément sur les pontons pour un embarquement, nous
avons croisé ainsi Patrick, deux jeunes filles allemandes mais nous
réalisons que la langue est un barrage...Qu'il vaudrait mieux avoir
des équipiers ou un équipier parlant français tant pour les
explications que pour la vie à bord et expérimenté un minimum. La
traversée est d'environ trois semaines...

Aujourd'hui départ du Vendée Globe à
la Rochelle, radio ponton nous a informé et nous avons du changé de
place de ponton qu'un film allait être tourné, sur le parking des
algecos sont arrivés pour la régie. Un ancien bateau du Vendée
Globe skippé par Gautier le navigateur, doit arriver dans le port.
Pour les besoins du film, ce bateau prend donc le départ, ce jour,
du Vendée Globe 2012. Le metteur en scène est de Closet. Nous
allons avoir de l'agitation et du spectacle à son arrivée prévue
en début de semaine...dans le petit port de Gran Tarajal.

Nous avons grâce à la wifi, et au
téléphone Orange mondial, des contacts avec nos proches, familles
amis....Je peux ainsi avoir mes enfants même s'ils sont grands au
téléphone, nous avons aussi notre cher papi au téléphone  et la
distance l'espace d'un instant s'abolit,  nous sommes rassurés sur
la santé de nos proches...et vis et versa... Et il y a aussi, les
échanges de mails.....Vos témoignages de sympathies …..Merci les
amis !!!

 

Gran TAJARAL SAMEDI 10 NOVEMBRE 2012
10h 35

 

LES NAVIGATEURS DE L AMAZONE SOLITAIRES
ET SOLIDAIRES A DEUX !!!!



10/11/2012
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres